idee recettes

Publié le 28 Juin 2019

Pesto vert d'oignons nouveaux.
Pesto vert d'oignons nouveaux

 

  Ingrédients

  • tiges d'oignons nouveaux (ici 1 botte)
  • gousses d'ail (pour moi 3 gousses plutôt grosses)
  • huile d'olive
  • parmesan râpé (j'ai mis 2 cuillères à soupe)
  • sel et poivre

Comment qu'on fait ?

  • Mixer les tiges d'oignons nouveaux avec l'ail et le parmesan, ajouter au fur et à mesure l'huile d'olive (jusqu'à obtenir la consistance voulue) et enfin saler et poivrer pour rectifier l'assaisonnement. Mixer une dernière fois et le tour est joué!

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Idée Recettes

Repost0

Publié le 28 Novembre 2017

Gratin de Courge Sucrine aux épices et lait de coco
Gratin de Courge Sucrine aux épices et lait de coco

 

Ingrédients (6 personnes)

Préparation

Étape 1 : Commencez par couper la courge en deux, videz la, épluchez-la et coupez-la en dés. Cuisez-la 6 minutes à pleine puissance au micro-ondes dans un récipient spécial vapeur avec 1 cuillère à soupe d'eau. Pendant ce temps hachez au mixeur l'oignon, l'ail et l'échalote. Dans une poêle chaude versez un filet d'huile d'olive faites-y fondre l'oignon sans coloration. Puis ajoutez les lardons. Faites-les dorer à feux doux, pour ne pas trop colorer les oignons. D'autre part écrasez les dés de Courge cuits.

Étape 2 : Dans un saladier, battre les œufs avec le lait de coco. Ajoutez-y les épices, le sel et le poivre. Hachez les champignons au couteau, ciselez finement la cive-oignon. Ajoutez les champignons à la courge, puis les lardons-oignon, terminez par l'œuf coco. Mélangez bien à chaque étape. Ajoutez le persil. Mélangez une dernière fois.

Étape 3 : Remplissez vos 6 cocottes. Déposez 2 cuillères à soupe de fromage râpé et une noisette de beurre demi-sel. Passez vos cocottes 15 minutes à 200°, servez bien chaud avec une salade d'endive et mâche. Huile d'olive et vinaigre balsamique...


 

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Idée Recettes

Repost0

Publié le 23 Octobre 2016

Deux recettes pour Halloween !

Recette pour la pumkin pie (ou tarte à la citrouille)

Ingrédients :

  • gros œufs
  • 1 pâte brisée
  • 230 g de sucre
  • 100 g de beurre
  • 500 g de potiron
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 1 cuillère à café de muscade
  • 1 cuillère à café de quatre épices
  • sel

 

Préchauffer le four à 180°c (th 6)

Placez la pâte brisée dans le moule, recouvrez d’une feuille de papier sulfurisé et de haricots secs ou de billes en céramique.

Faites cuire la pâte pendant 15 minutes

Faites cuire à la vapeur le potiron et égouttez le, puis mixez le potiron ou réduisez le en purée.

Dans un bol, battez les oeufs avec 150 g de sucre

Ajoutez le sel, les épices et mélangez.

Faites fondre le beurre, ajoutez la moitié du beurre au mélange, ajoutez le potiron et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Versez la préparation dans le moule avec la pâte

Répartissez le reste du sucre sur le dessus et le reste du beurre sur le dessus.

Faites cuire pendant 45 minutes, sortez une fois le dessus de la tarte au potiron caramélisé

 

Deux recettes pour Halloween !

Potage de la Jamaïque

 Ingrédients :

 

 *2c à s d’huile d’olive

*1 oignon moyen

*1 petit piment (facultatif)

*650 g de chair de potiron

*2 pommes de terre moyennes

*5 cm de gingembre frais (facultatif)

*60 cl de bouillon de légumes

*40 cl de lait de coco

* sel, poivre

 

 Faire revenir l’oignon haché fin avec le piment et le potiron épluché et coupé en dés dans l’huile d’olive. Ajouter les pommes de terre épluchées et coupées en dés avec le gingembre épluché et râpé. Ajouter le bouillon, faire bouillir puis cuire à feu doux pendant 15 à 20 minutes. Mixer le potage.

Réchauffer lentement le potage avec le lait de coco. Saler et poivrer au goût.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Idée Recettes

Repost0

Publié le 22 Mai 2016

Feuilletés aux épinards

La recette des feuilletés aux épinards de la famille Triclin, massivement appréciée !

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Idée Recettes

Repost0

Publié le 12 Février 2015

Comme l'a précisé José dans le précédent article, nous nous sommes régalés des préparations culinaires que chacun avait apporté. Personnellement, j'ai eu un coup de cœur pour le beurre de chorizo. Malheureusement, il n'y avait pas grand chose de nos paniers hebdomadaires dans cette recette!

Vous avez été nombreux à me demander les recettes des verrines de betterave et des carott-cakes. Effectivement idéales pour diminuer de façon significative le stock de betteraves ou bien pour faire avaler des carottes ni vu ni connu, je vous en révèle les secrets...


Verrines de betteraves


Il vous faut :
- des betteraves
- un blender (ou à défaut un très très bon mixeur) indispensable, si vous n'avez pas, tant pis, il faudra continuer à manger les betteraves en salade...
- sel/poivre
- un peu de crème fraîche liquide
- un peu de lait ou un bouillon de légumes (selon les goûts, 15 cl max)
- échalotes
- lardons fumé

Faire cuire les betteraves. Les mixer au blender en mettant le lait ou le bouillon de légumes. Puis compléter avec la crème jusqu'à obtention de la texture crémeuse qui vous convient (et que votre cholestérol accepte).

Saler et poivrer selon votre goût.

Dans une poêle, faire revenir les petits lardons de façon à les griller. Pendant ce temps, émincer très finement les échalotes et les faire fondre à feu doux dans un poêle légèrement beurrée.

Verser la crème froide dans les verrines, puis ajouter des lardons et des émincés d'échalotes (à dresser chaud, le contraste chaud-froid est sympa, mais ça passe tout très bien froid si tout est froid).

Gâteau à la carotte

Il vous faut :

- 300g de sucre

- 50g de beurre

- 4 œufs

- 350g de farine

- 1 demi sachet de levure

- 1 cuillère à café de bicarbonate (indispensable, c’est ce qui donne le coté moelleux et léger)

- 2 cuillères à soupe de cannelle (ou moins selon les goûts)

- 400g de carottes

- 150g de raisins secs (facultatif - personnellement, je n’en mets jamais)

Pour le glaçage, il vous faut :

- 50g de beurre doux bien moux

- 150g de fromage frais type Saint Môret

- 60g de sucre glace

Préchauffer le four (th.5). Eplucher, laver et râper les carottes

Dans un bol, battre le sucre, le beurre fondu et les œufs pendant 3 minutes.

Puis incorporer la farine, le bicarbonate, la levure et la cannelle. Continuer à battre pendant 1 minute.

Ajouter les carottes et les raisins. N’ayez pas peur, la proportion de carotte peut sembler démesurer par rapport à la quantité de pâte, mais je vous promets que c’est normal.

Beurrer et fariner un moule à gâteau ou de petits moules à cup-cake individuels (dans ce cas, fariner uniquement). Y verser la pâte et faire cuire 1 heure pour le moule à gâteau, environ 20 minutes pour les cup-cake.

Pour les cup-cake, une fois encore, la proportion dans chaque moule peut etre surprenante, mais c’est normal. Essayer de remplir le moule au trois-quart maximum, sinon ils vont trop gonfler et cela posera problème pour le glaçage.

Avis aux débutants : les moules en papier dans lesquels on présente les cup-cakes doivent être déposé dans un moule rigide pour la cuisson. Si vous déposez les moules en papier seuls, vos cupcakes vont avoir une drôle de tête ;-)

Pendant ce temps, préparer le glaçage comme suit :

Dans un mixeur ou à la fourchette (personnellement, je commence à la fourchette puis j’homogénéise au mixeur) , mélanger le beurre mou et le fromage frais, puis ajouter progressivement le sucre glace. Bien mélanger et réserver au frais.

Si vous faites un gâteau à partager :

Une fois cuit, le laisser refroidir puis le démouler sur une grille. A l’aide d’un grand couteau type couteau à pain, le trancher en deux horizontalement au milieu (les plus habiles pourront le couper en trois). Tartiner la couche inférieur du gâteau de glaçage, poser la couche supérieur et recouvrir le tout de glaçage, surface et coté. Disposer les décorations de votre choix puis mettre au frais jusqu’au moment de servir.

Si vous avez opté pour les cup-cake :

Faire refroidir chaque gâteau sur une grille dans leur moule en papier.

Puis faire un puit au centre du cup-cake, verser le glaçage et en recouvrir tout le gâteau. Mettre la décoration de votre choix et réserver au frais jusqu’au moment de servir !

Photo 1 : les verrines, petites quiches et autres délicieuses tartes

Photo 1 : les verrines, petites quiches et autres délicieuses tartes

Photo 2 : les cup-cakes au premier plan

Photo 2 : les cup-cakes au premier plan

Photo 3 : les moules en papier dans le support rigide pour la cuisson

Photo 3 : les moules en papier dans le support rigide pour la cuisson

Photo 4 : exemple de carrot cake

Photo 4 : exemple de carrot cake

Voir les commentaires

Rédigé par SCRIBUS AMAPIENNE

Publié dans #Idée Recettes

Repost0

Publié le 19 Novembre 2014

Le blues de Jack...

Ce soir, c'est avec une attention quasi religieuse que je me suis attelée à la préparation de la toute première soupe au potiron de l'AMAP.

Car voilà plusieurs semaines que les courges ont envahit les étales des maraîchers. Avec en star absolue et roi des soupes d'automne, le potiron.
Suivi de près par la célèbre citrouille que l'on transforme en Jack'o lanterne pour le 31 octobre.


En bonne amapienne, j'ai fidèlement attendu le potiron pour ma première soupe, mais également l'incontournable courge-spaghetti. Celle que nous faisons avaler sournoisement à nos enfants copieusement arrosée de parmesan. La première fois, ils s'y jettent naïvement et osent à peine affronter la toute-puissance maternelle : t'es sûre que c'est des pâtes, maman?
La seconde fois, ils voient arriver l'assiette devant eux, un air suspicieux, goûtent et hurlent : ah! Ça y est! Je me souviens!!
Donc, pour la troisième fois, soit ils apprécient bon gré, mal gré, soit il faut ruser un peu plus...


J'ai également attendu la butternut, fabuleuse en purée avec un léger goût de noisette. Savez-vous que les chefs de restaurant gastronomique la servent? Bon, ok, ils servent aussi la purée de pomme de terre, et moi, même avec toute ma bonne volonté, je n'ai toujours pas égalée celle du chef deux étoiles de Busnes...
Et que dire de la potimarron? Et du pâtisson, délicieux farci?
J'ai attendu...
Certe, la saison a été décalé, avoir des fraises et des tomates jusqu'en octobre, par chez nous, ce n'est pas commun... Mais bon... J'ai attendu et fièrement résisté aux affres de la moyenne et grande distribution, et même du marché, loyale jusqu'au-boutiste. En me disant -il faut être honnête- que 1 fois par semaine dans le panier de l'AMAP, ce serait amplement suffisant pour ma tribu...
J'ai attendu, et Halloween est passé, et novembre est arrivé (le 3, hein, le 2, c'était encore l'été) et toujours pas l'ombre d'une courge dans notre panier...
Alors le verdict est tombé : pas de courge cette année, un peu de potiron, mais c'est tout. Le reste n'a pas suffisamment bien pris...
Ce sont les durs affres de la culture et les aléas bien connus de l'amapien. Il y a deux ans, c'était les choux qui avaient été dévastés, personnellement, ça ne m'avait pas manqué et permis de mieux supporter l'année dernière où nous avions bien été servi! Chacun son tour ;-)

Voir les commentaires

Rédigé par SCRIBUS AMAPIEN(NE)

Publié dans #Idée Recettes

Repost0

Publié le 4 Septembre 2013

Ils viennent de faire leur apparition dans nos paniers et certains se demandent bien qu'en faire. Alors à la demande générale et en particulier de Jacques voici une idée de recette simple et gouteuse. A vos casseroles! Mais attention il ne faudra pas lésiner sur la muscade et aussi incorporer le fromage, que la recette semble avoir oublié. Surtout donnez vous la peine d'utiliser la coque, elle fait son effet sur la table! Allez bon appétit!

souffle-de-patisson.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par SCRIBUS AMAPIEN

Publié dans #Idée Recettes

Repost0

Publié le 6 Juin 2013

Avec ce temps hivernal qui n'en finissait plus, je ne sais pas vous, mais je désespérais de les voir venir...

Et pourtant, enfin, hier, elles sont fait leur apparition dans notre panier : les fraises!!!

Bon, les premières, elles se dégustent religieusement, fraîchement rincées, sans sucre ajouté. On devrait même créer un cérémonial pour ça, un peu comme la cérémonie du thé au Japon... mais je m'égare...

 

Si vous avez déjà suivi ce rituel, ou bien que votre lot ne soit pas terrible, terrible (pas à l'AMAP, hein!! C'est parce que vous les avez acheté chez le marchand et qu'elles ont même pas vu la lumière du jour... mais je m'égare encore...), je vous transmets une recette dont vous me direz des nouvelles.

Plus simple, tu meurs. Sauf si vous voulez faire vous-même votre chantilly. Et que vous prenez une crème trop grasse. Et que vous vous y prenez comme un manche à balai. Et que vous faites du beurre qui, du coup, sera sucré... Comment ça, ça sent le vécu?? Bref, je n'arrive pas à me concentrer ce soir (sûrement un coup de chaud... on a eut jusque 29°C cet après-midi!)

Donc, cher Amapien, voici la recette du célébrissime et excellent :

CRAQUANT AUX FRAISES

craquant-aux-fraises.jpg

Pour cela, il vous faut :

- des fraises (hé, hé, hé...)

- de la chantilly (maison, si vraiment vous y tenez, en même temps, c'est vrai que c'est meilleur)

- des tuiles

 

Pour les tuiles, voilà une recette ultra-simple (que je tiens de mon papa) :

ingrédients :

- 2 blancs d'oeuf

- 125g de sucre

- 125g de farine

- 100g de beurre

Préchauffer le four à 180°C avec la plaque allant au four. Mélanger tous les ingrédients ensemble.

Sur la plaque, préalablement recouverte d'une feuille sulfurisée, étalez légèrement une cuillière à café de pâte environ 4 ou 6 fois (selon la taille de votre four). Enfournez et laissez cuire jusqu'à ce que le bord de chaque tuile soit légèrement brunit.

Bien faire refroidir vos tuiles à plat (sinon, elles prendront la forme du support sur lesquelles vous les avez posé).

 

Puis dans chaque assiette à dessert, montez le craquant comme suit :

une tuile

de la chantilly

des fraises (que je recommande de couper en morceaux)

une tuile

de la chantilly

des fraises

une tuile

décorez la dernière tuile d'une fraise entière avec sa queue, ou d'un peu de chantilly avec un morceau de fraise...

 

Enfin, top du top, s'il vous reste des fraises, faites un couli et décorez l'assiette avec. Ca finit le plat, c'est divin.

 

Bon appétit à tous !

 

Caro

 

Voir les commentaires

Rédigé par SCRIBUS AMAPIEN

Publié dans #Idée Recettes

Repost0

Publié le 26 Février 2013

TAJINE1  Savoir le dire, c'est bien ...

 

S'en régaler c'est encore mieux !!!

 

En tous cas, en ces temps de "froid qui dure", c'est une bonne

 

idée pour utiliser nos légumes !

 

L'achat du plat : on a l'embarras du choix ; il en existe en

 

terre cuite, traditionnels; des versions ont fait leur apparition

 

en fonte et même couplées avec un système de cuisson

 

électrique ...

 

Une fois équipé, ya plus qu'à !

 

Parce qu'avec le Tajine, on dépose légumes , viande et épices,

 

et on laisse mijoter...

 

Un lien parmi d'autres , pour des recettes faciles : 

 

 

 

 

Bon appétit !!!TAJINE2

Voir les commentaires

Rédigé par José

Publié dans #Idée Recettes

Repost0

Publié le 9 Décembre 2012

Miam! Miam!
Voilà une recette qui fleure bon le petit plat mitonné du dimanche!!!

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) : - 700 g de sauté de veau
- 8 topinambours moyens
- 3 carottes
- 2 gros oignons
- 40 cl de bouillon de légumes ou de boeuf (1 cube de bouillon + eau)
- 1 cuillère à soupe de concentré de tomates
- 1 feuille de laurier
- 1 cuillère à café d'herbes de Provence
- sel, poivre, noix de muscade
- huile d'olive

Préparation de la recette :
Eplucher les légumes, peler les oignons. Couper les oignons en petites cubes et les carottes en deux ou trois.
Faire chauffer de l'huile d'olive dans une cocotte. Faire blondir les oignons dans l'huile puis ajouter le sauté de veau. Saler, poivrer et faire revenir pendant 10 minutes sans que les oignons attachent.
Préparer le bouillon.
Ajouter dans la cocotte les carottes, les topinambours, le concentré de tomates puis le bouillon. Mélanger bien le tout, ajouter les aromates, saler peu et poivrer. Laisser mijoter environ 30 minutes.
Vérifier la cuisson des topinambours, un couteau pointu doit pouvoir s'y enfoncer facilement.
Le bouillon peut servir encore sous forme de soupe, additionné de vermicelles ou de tapioca.

Conseil vin :
Un bourgogne

Voir les commentaires

Rédigé par Caro pour Gerard

Publié dans #Idée Recettes

Repost0