plantes

Publié le 1 Août 2017

Aubépine

Nom latin :

Crataegus laevigata (C. oxyacantha)

Nom(s) vulgaire(s): 

Aubépine, épine blanche, noble épine, bois de mai.

Famille: 

Rosacées

Période de récolte: 

D'avril à juin, au début de la floraison.

Aubépine : Propriétés

L’aubépine peut être utilisée en cas de palpitations et d’anxiété puisqu’elle ralentit le rythme cardiaque, détend les muscles et abaisse légèrement la tension artérielle. Ses effets hypotensifs ont notamment été prouvés dans une étude publiée en 2006 (1). Une étude serbe a par ailleurs mis en avant les propriétés anti-inflammatoires de l’aubépine (2).

Aubépine : Etudes scientifiques

(1) Walker AF, Hypotensive effects of hawthorn for patients with diabetes taking prescription drugs: a randomised controlled trial, Br J Gen Pract. 2006 Jun;56(527):437-43.

(2) VM Tadic, Anti-inflammatory, gastroprotective, free-radical-scavenging, and antimicrobial activities of hawthorn berries ethanol extract, J Agric Food Chem. 2008 Sep 10;56(17):7700-9. Epub 2008 Aug 13.

Aubépine : Histoire

L'aubépine est originaire d'Eurasie. Elle est employée comme plante médicinale depuis le Moyen-Age. Au XXe siècle, on la recommandait déjà contre l'angine de poitrine et l'hypertension artérielle.

Aubépine : Comment la reconnaître?

L'aubépine est un arbuste qui peut mesurer une dizaine de mètres de haut. Ses fleurs, blanches ou roses, possèdent 5 pétales et sont disposées en grappes. Ses fruits sont petits et rouges à l'automne.

Aubépine : Parties utilisées

Les sommités fleuries.

Aubépine : Posologie

En usage interne

Contre les troubles de l'excitabilité cardiaque, l'insuffisance cardiaque légère et les troubles mineurs du sommeil.

Infusion : 1 à 2 cuillères à café de sommités fleuries séchées pour une tasse d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Boire 2 ou 3 tasses par jour, 3 semaines par mois.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Aubépine : Précautions d'emploi

Exerçant une action puissante sur le cœur, l'aubépine ne doit être utilisée que sur avis médical.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Plantes

Repost0

Publié le 10 Juillet 2017

Pilosselle

Nom latin: 

Hieracium pilosella

Nom(s) vulgaire(s): 

Herbe à l’épervier, oreille de souris, oreille de chat, veluette

Famille: 

Astéracées

Période de récolte: 

Juin, juillet, août

Piloselle : Propriétés

Diurétique, la piloselle facilite l’élimination rénale de l’eau, de l’acide urique et de l’urée. Elle est ainsi souvent prescrite en cas de rétention d’eau et d’œdème des membres inférieurs. Elle favorise aussi l’élimination hépatique et digestive en stimulant la vésicule biliaire. Elle peut parfois être indiquée en complément pour soigner une hypertension artérielle. Enfin, des études ont démontré l’intérêt de la plante pour soigner les brucelloses, une maladie touchant le bétail mais pouvant se communiquer à l’homme par contagion directe ou voie digestive (1).

Piloselle : Etudes scientifiques

(1) Metabolism, in man, of the 7-beta-glycoside of umbelliferone absorbed by oral route and its effect on Brucella, Duquénois P, Haag-Berrurier M, Greib E., Bull Acad Natl Med. 1965 Jun 15;149(20):451-4.

Piloselle : Histoire

La piloselle est commune en Europe, en Asie et en Afrique du Nord. Au Moyen-Age, la plante aurait été utilisée pour prédire la guérison ou la mort des malades.

Piloselle : Parties utilisées

La plante entière avec la racine.

Piloselle : Posologie

En usage interne

Contre la rétention d’eau, l’œdème et pour activer l’élimination hépatique et digestive

Infusion : 10g de feuilles séchées pour 1 litre d’eau bouillante. Infuser 10 min et filtrer. Boire 1 tasse matin et midi, avant les repas.
Ou
Extrait sec en gélules : 1 gélule de 200mg matin et midi, au moment des repas.
Ou
Teinture-mère : 50 gouttes, à prendre matin et midi dans un verre d’eau, au moment des repas.
Ou
Extrait fluide : 30 gouttes, à prendre matin et midi dans un verre d’eau, au moment des repas.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Piloselle : Précautions d'emploi

La piloselle ne présente aucune contre-indication ni toxicité connue à ce jour, aux doses recommandées.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Plantes

Repost0

Publié le 9 Juin 2017

Dans l'Antiquité, les Grecs et les Romains cultivaient déjà le persil. Si les Romains l'utilisaient pour dissimuler les odeurs d'alcool, les Grecs se servaient des feuilles pour réaliser les couronnes des vainqueurs des jeux de l'isthme de Corinthe. Ce n'est qu'au Moyen Age que la plante a été réellement employée dans la cuisine, comme arôme naturel. Elle est ensuite domestiquée dans le sud de l'Europe méridionale, puis dans toutes les régions à climat tempéré. La médecine attribue au persil des vertus thérapeutiques curatives et dépuratives diverses. C'est un stimulant, un diurétique et un anti-infectieux. Le persil élimine les toxines et redonne de l'élasticité aux vaisseaux sanguins.

Persil

Noms scientifiques : Petroselinum sativum , Petroselinum crispum

Noms communs : persil, persil chinois, persil arabe

Nom anglais : parsley

Classification botanique : famille des apiacées (ombellifères)( Apiaceae )

Formes et préparations : extraits, huiles essentielles, gélules, infusions, tisanes, poudres, cataplasmes

Propriétés médicinales du persil

Utilisation interne

Anticancéreux, le persil offre une action bénéfique sur le foie, la rate, les intestins et le système digestif. Il traite les troubles intestinaux et a un effet antiparasitaire. Utile en cas de coliques néphrétiques, d’infections urinaires, de ballonnements, d’indigestions, de constipation ; il agit sur les troubles cardiaques (hypertension, mauvaise circulation sanguine, battements cardiaques accélérés), les troubles respiratoires (maladies respiratoires chroniques, saisonnières, infectieuses, telles que l'asthme, la dyspnée) et les troubles menstruels chez la femme (aménorrhées, dysménorrhées, déclencheur des menstruations). Il possède un effet antioxydant, grâce à sa forte teneur en vitamines A, B, C, E, K et en sels minéraux, favorisant la croissance chez l'enfant et ralentissant le vieillissement des cellules et des tissus. C'est un aromatisant qui a de nombreux effets sur l'hygiène bucco-dentaire et permet de lutter contre la mauvaise haleine et certains malaises dus à l'abus d'alcool.

Utilisation externe

Antidouleur : cicatrisation des plaies, élimination des oedèmes, contusions. Affections dermatologiques : eczéma, acné. Cosmétiques : cernes, paupières gonflées, traitements de la chevelure, teint trop mat, antirides.

Indications thérapeutiques usuelles

Hypertension artérielle, douleurs articulaires et fatigue, anxiété, infections cutanées, rides, eczéma. Prévention des maladies chroniques et saisonnières des voies respiratoires : toux, asthme, bronchites. Le persil a des effets antianémiques et anticoagulants. Il sert ainsi à provoquer ou à régulariser les menstruations.

Autres indications thérapeutiques démontrées

Les feuilles fraîches du persil sont riches en vitamines et en minéraux. Comportant également des flavonoïdes, elles constituent un excellent anti-inflammatoire et un très bon antioxydant. Les feuilles concassées ainsi que les graines servent à désinfecter et à adoucir les piqûres d'insectes. Inhibant la sécrétion d'histamine, il peut être utilisé en cas d' allergie. Comme il contient beaucoup de chlorophylle, il est parfait pour rafraîchir l'haleine.

Histoire du persil en phytothérapie

Découvert il y a 5 000 ans sur le Bassin méditerranéen, le persil a été pendant longtemps considéré comme une plante de mauvais augure. Au Moyen Age, le persil était reconnu comme étant une plante médicinale aux vertus stimulantes, diurétiques et toniques. Sa culture s'est répandue dans l'ouest de l'Europe, puis vers les autres zones tempérées du monde. C'est à partir du XVe siècle que les Français ont apprécié les propriétés culinaires du persil. Le persil est alors connu pour soigner les nausées, les maux d'estomac ou encore l'hypertension artérielle. Plus tard, il est utilisé pour apaiser les rhumatismes, les douleurs menstruelles et les troubles digestifs.

Description botanique du persil

Le persil est une plante ombellifère bisannuelle de 25 à 80 cm de haut (tige cylindrique de 30 à 60 cm), appartenant à la famille des apiacées. Les feuilles vertes sont divisées en segments amples ou enroulés, selon la variété (persil arabe, persil chinois, coriandre). Ses petites fleurs jaunâtres sont visibles en septembre. Ses fruits sont petits et globuleux. La culture du persil demande une exposition à la fois ensoleillée et semi-ombragée. Il se cultive sur des sols riches et légers. Plante herbacée aromatique des climats tempérés, le persil se cultive facilement dans les jardins potagers, dans les jardinières et même en appartement. Il existe trois espèces différentes : le persil frisé, le persil plat à feuilles lisses et le persil bulbeux, cultivé pour ses racines blanches.

Composition du persil

Parties utilisées

Les feuilles constituent la partie la plus utilisée en phytothérapie.

Principes actifs

L'apigénine, flavonoïde présent dans le persil, est reconnue pour ses effets antioxydants, antimutagènes et anticancéreux. Le persil renferme une grande quantité de lutéine et de bêta-carotène, de la famille des caroténoïdes, ainsi que de puissants antioxydants. Le persil est le troisième aliment le plus riche en caroténoïdes, après le cresson et la carotte. Il contient, également, du folate, du fer et de la vitamine C. Consommer seulement 250 ml de persil permet d'absorber près de 90 mg de calcium, soit 9% de l'apport nutritionnel indispensable à l'organisme.

Utilisation et posologie du persil

Dosage

L'utilisation du persil est très vaste et standardisée. Sur le plan médicinal, il est utilisé sous forme de poudre, d'extraits, d'huiles essentielles. En infusion, la dose est de 50 à 100 g/litre. En poudre, on mesure 2 g pour un verre d'eau et en sirop, 2 ou 3 cuillerées par prise suffisent.

Diverses préparations maison peuvent être réalisées.

- Les feuilles à mâcher atténuent la mauvaise haleine.

- En décoction : un bouquet entier de persil sera porté à ébullition dans 500 ml d'eau, avec 3 cuillerées de miel. Boire de 1 à 3 tasses par jour, pendant une à deux semaines.

- Masser le cuir chevelu une fois toutes les deux semaines avec une décoction de persil pour le tonifier et redonner de l'éclat aux cheveux.

- Une infusion de persil et de romarin favorise l'éclaircissement et la purification du teint. Appliquer deux fois par jour sur le visage. Les résultats sont visibles au bout d'une dizaine de jours.

Précautions d'emploi du persil

Le persil étant très concentré en fer, il est déconseillé de suivre une cure d'infusions sur plus de cinq jours. Riche en vitamine K, il n'est pas non plus recommandé aux personnes qui prennent des anticoagulants.

Contre-indications

Les graines de persil consommées à forte dose sont toxiques. Les femmes enceintes comme les personnes souffrant de cirrhose ou de maladies rénales ne peuvent pas en consommer.

Effets secondaires

Des quantités de persil trop importantes pourraient engendrer des troubles cardiaques, avoir des effets abortifs et irriter les reins.

Interactions avec des plantes médicinales ou compléments

Pas d'interaction connue.

Interactions avec des médicaments

Pas d'interaction connue.

Avis du médecin

Des bienfaits reconnus

Les graines, la racine ou les feuilles présentent un intérêt sérieux, notamment pour désintoxiquer le corps lors de crises rhumatismales. Le persil est connu du grand public pour ses propriétés aromatiques : on l'utilise cru ou en assaisonnement, autant pour son goût que pour son apport nutritif conséquent. Pour calmer les coliques, diminuer les flatulences et atténuer les douleurs pendant les règles, on peut se servir de l'huile essentielle.

Avertissement

Pour profiter des bienfaits du persil avec un minimum de risques, il est recommandé de se conformer aux conseils de médecins, de diététiciens ou de nutritionnistes qui fixeront la posologie. Dans le cas des préparations maison, il est également conseillé de se conformer aux instructions pour s'assurer des quantités à ingurgiter quotidiennement, que ce soit pour les feuilles crues, la poudre, les infusions ou les décoctions.

La recherche sur le persil

Des études ont démontré que le persil possédait aussi une action anticellulite, en favorisant la diminution des réserves de graisse accumulées dans l'organisme. D'autre part, selon les résultats de recherches récentes, le persil limiterait le risque de cancer, en aidant quotidiennement le corps à se débarrasser de ses toxines.

Sources :

Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Liste A des plantes médicinales utilisées traditionnellement. Pharmacopée 2012.

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Plantes

Repost0

Publié le 7 Mai 2017

Le pissenlit ou dent de lion.
Cliquez pour agrandir le texte.

Cliquez pour agrandir le texte.

Cliquez pour agrandir le texte.

Cliquez pour agrandir le texte.

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Plantes

Repost0

Publié le 6 Avril 2017

Calendula

Nom latin : Calendula officinalis

Nom(s) vulgaire(s) : Souci des jardins, calendula officinale.

Famille : Astéracées

Période de récolte : Juin à septembre.

Calendula : Propriétés

- Le calendula contient des composés triterpéniques, des molécules appréciées pour leur action anti-inflammatoire, cicatrisante et antiseptique (elles soignent les plaies et préviennent les infections cutanées, en particulier celles provoquées par le staphylocoque doré). Il est employé pour traiter les affections de la peau et des muqueuses, les brûlures légères, les plaies superficielles, les démangeaisons, les piqûres d’insectes et les coups de soleil. Le calendula est surtout commercialisé sous forme de crème, de pommade ou de teinture. Il peut aussi être administré sous forme de bain de bouche dans le traitement des gingivites (inflammations des gencives). Ses bienfaits sont reconnus par l’OMS et l’Agence européenne du médicament.

Calendula : Histoire

- Utilisé depuis le Moyen Âge, le calendula est devenu populaire en Europe à partir du XIIe siècle. Cette plante est surnommée « fiancée du soleil » car l’ouverture et la fermeture de ses fleurs varient en fonction de la position du soleil.

Calendula : Comment la reconnaître?

- Le calendula est une plante qui pousse dans toutes les régions tempérées du monde. Il est surtout cultivé en Allemagne, dans les Balkans et aux Etats-Unis. Sa tige, fine et recouverte d’un duvet, est surmontée d’une belle fleur jaune. La floraison débute au printemps et dure jusqu’aux premières gelées. Très présent dans les jardins, le calendula a une fonction ornementale et repousse les pucerons.

 

Calendula : Parties utilisées

- Les fleurs (pétales). Les pétales sont récoltés, séchés et broyés avant d’entrer dans la composition de produits cosmétiques.

Calendula : Posologie

- En usage externe
-Contre les affections de la peau.
Infusion : Faire bouillir 1 à 2 g de poudre pour 150 ml d’eau. Laisser infuser 10 minutes. Appliquer une compresse imbibée sur les zones atteintes entre 30 et 60 minutes.
Contre les affections de la bouche.
-Gargarisme : Faire bouillir 1 à 2 g de poudre pour 150 ml d’eau. Laisser infuser 10 minutes.
Prendre sous forme de bain de bouche 2 ou 3 fois par jour.
- Contre les démangeaisons
Massage : Mélanger 50 ml d’huile végétale de calendula et de germes de blé avec 50 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine, de lavande et d’arbre à thé. Appliquer sur les zones affectées après la douche, 1 ou 2 fois par jour.

Calendula : Précautions d’emploi

- L’usage de calendula est déconseillé chez les enfants de moins de 12 ans en cas d’affection cutanée, de moins de 6 ans en cas d’affection de la bouche.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Plantes

Repost0

Publié le 2 Mars 2017

Votre blog "AMAP Champ Libre Verquin", évolue.

Chaque mois nous vous proposerons de découvrir une nouvelle plante médicinale ou aromatique.

N'hésitez pas à commenter et à participer.

 

Nouvelle rubrique : plantes médicinales et aromatiques
Alchémille

 

Nom latin:

Alchemilla vulgaris

 

Nom(s) vulgaire(s):

Alchémille commune, mantelet de dame, manteau de Notre-Dame, patte de lapin, pied de lion.

 

Famille:

Rosacées

 

Période de récolte:

De mai à septembre.

 

Alchémille : Propriétés

Reconnue pour ses vertus astringentes, l’alchémille est utilisée pour cicatriser et retendre les tissus cutanés. Ce dernier effet a été démontré dans une étude espagnole en 1998 (1). Active sur les vergetures et la cellulite, elle l’est aussi contre les gingivites et les aphtes (2). Enfin, la plante est réputée pour ses bienfaits anti hémorragiques, anti diarrhéique et pour soigner les désordres du cycle menstruel.

 

Alchémille : Etudes scientifiques

(1) Benaiges A, Study of the refirming effect of a plant complex. Int J Cosmet Sci. 1998 Aug; 20(4):223-33.

(2) Shrivastava R, Treatment of Aphthous Stomatitis with topical Alchemilla vulgaris in glycerine. Clin Drug Investig. 2006 ; 26(10):567-73.

 

Alchémille : Histoire

L'alchémille est la plante des alchimistes. Ils utilisaient ses larges feuilles pour récolter la rosée. Elle était utilisée aussi par les femmes venant d'accoucher pour retendre les tissus.

 

Alchémille : Comment la reconnaître?

L'alchémille est une plante vivace qui peut atteindre 40 cm de haut. Ses tiges sont lisses. Ses feuilles vert clair sont dentelées, arrondies et formées de plusieurs lobes. Au sommet des tiges se trouvent de petites fleurs jaune verdâtre rassemblées en grappes. Son fruit est jaune et rond.

 

Alchémille : Parties utilisées

Les parties aériennes.

 

Alchémille : Posologie

En usage interne

Contre les désordres du cycle menstruel.

Infusion : 1 à 2 g de plante séchée pour un litre d'eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes et boire 2 à 3 tasses par jour.

Contre la diarrhée.

Infusion : 5 à 10 g de plante séchée pour un litre d'eau bouillante. Boire 2 à 3 tasses par jour.

Ou

Teinture-mère : 100 gouttes dans un verre d'eau, 3 fois par jour.

Ou

Extrait fluide : 50 gouttes dans un verre d'eau, 3 fois par jour.

En usage externe

Contre la cellulite, les vergetures, la gingivite.

Compresses : faire bouillir 40 g de feuilles séchées dans 1 litre d'eau. Laissez infuser 10 minutes. Imbiber un linge de cette décoction et appliquer 3 fois par jour.

Ou

Gels et crèmes à 3% de la plante : appliquer 3 fois par jour.

Contre la leucorrhée.

Bains de siège : 1 litre d'infusion par bain. 2 fois par jour.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

 

Alchémille : Précautions d'emploi

L'alchémille n'entraîne aucun risque ou effet indésirable connu à ce jour.

 

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mammgoz

Publié dans #Plantes

Repost0